Archive de l’étiquette voyage

Le Carnaval au Brésil

Le Brésil
C’est le plus grand pays d’Amérique du Sud
Capitale : Brasília
Nombre d’habitants : 210 301 591 (en 2019)
Langue officielle : le portugais
Monnaie : le Réal (R$ BRL)
Chef de l’État : Jair Bolsonaro (depuis janvier 2019)
Villes principales : São Paulo, Rio de Janeiro, Brasília, Salvador de Bahia

Cette année, le Carnaval se déroule du 21 au 29 février. Pendant mon séjour là-bas, les habitants commençaient déjà à le préparer. C’est un événement très important au Brésil.

Préparation des costumes

Chaque année, le Carnaval se déroule 40 jours avant Pâques. À l’origine, c’était un événement pour célébrer le début du Carême, le moment où les chrétiens commencent à jeûner (arrêter de manger) et se repentir (demander le pardon). C’est donc une grande fête où les gens profitent, dansent, mangent et boivent.

Le Carnaval du Brésil est aujourd’hui surtout connu pour sa parade avec ses magnifiques costumes. Les Brésiliens les préparent tout au long de l’année, en famille ou entre ami(e)s. Tout le monde participe, même les plus jeunes.

Une autre des caractéristiques de cet événement est la samba qui est considéré comme le style musical national.

Samba de Mangeira, une école de samba très connue à Rio de Janeiro

Pendant tout le carnaval, on peut donc voir des percussionnistes, des musiciens et des danseurs défiler ensemble.

Des tambours

Plusieurs mois avant le début des festivités, les Brésiliens fabriquent aussi les chars qui vont défiler pendant la parade.

Texte et photos
Léa Villalba

Visite du fort São João

Le Brésil
C’est le plus grand pays d’Amérique du Sud
Capitale : Brasília
Nombre d’habitants : 210 301 591 (en 2019)
Langue officielle : le portugais
Monnaie : le Réal (R$ BRL)
Chef de l’État : Jair Bolsonaro (depuis janvier 2019)
Villes principales : São Paulo, Rio de Janeiro, Brasília, Salvador de Bahia

Le fort São João est situé dans la ville de Bertioga, à 1h de route de la grande ville de São Paulo, au Brésil. C’est un lieu très important pour la ville puisque c’est ici qu’elle a été fondée.

Kilomètre zéro de la ville de Bertioga

Le fort São João est la forteresse militaire la plus ancienne du Brésil. Elle a été construite en 1532, au bord de l’océan Atlantique.

En haut du fort São João

Avant l’arrivée des Européens, le Brésil était peuplé par plus de 50 populations indigènes (autochtones) : les Indiens Caxibi, les Indiens Apiaka, Indiens Guana…

Dès 1500, les Européens, en particulier les Portugais, ont voulu conquérir ce vaste territoire. Une fois sur place, ils ont enseigné et imposé leur culture et leur religion aux peuples autochtones.

Plusieurs figures importantes du pays sont passées par ce fort. Manoel da Nobrega [1517-1570] était un prêtre portugais jésuite (religion catholique du XVIe siècle). Il a été un des premiers à être envoyés en Amérique. José de Anchieta [1534-1597], un prêtre jésuite espagnol a participé à l’évangéliation des populations indigènes au Brésil, c’est-à-dire qu’il les a convertis à sa religion.

Sculptures qui évoquent l’évangélisation des peuples indigènes

Le fort São João fait partie du patrimoine national. C’est donc un lieu protégé. Il est aussi candidat pour rentrer sur la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO.

Peinture de Mariana Calil, guide au Fort São João

Texte et photos
Léa Villalba

Nourritures brésiliennes

Le Brésil
C’est le plus grand pays d’Amérique du Sud
Capitale : Brasília
Nombre d’habitants : 210 301 591 (en 2019)
Langue officielle : le portugais
Monnaie : le Réal (R$ BRL)
Chef de l’État : Jair Bolsonaro (depuis janvier 2019)
Villes principales : São Paulo, Rio de Janeiro, Brasília, Salvador de Bahia

En images, quelques plats et saveurs que j’ai pu déguster pendant mon séjour au Brésil.

À gauche : Pirao, soupe épaisse faite à base de morceaux de poissons et de farine de manioc, un légume racine.
En arrière: Farine de manioc avec des épices et de petites crevettes
À droite: riz blanc

Texte et photos
Léa Villalba

Faune et flore brésilienne

Le Brésil
C’est le plus grand pays d’Amérique du Sud
Capitale : Brasília
Nombre d’habitants : 210 301 591 (en 2019)
Langue officielle : le portugais
Monnaie : le Réal (R$ BRL)
Chef de l’État : Jair Bolsonaro (depuis janvier 2019)
Villes principales : São Paulo, Rio de Janeiro, Brasília, Salvador de Bahia

Il y a deux semaines, j’ai eu la chance de m’envoler pour le Brésil, le plus grand pays d’Amérique du Sud. Pendant mon voyage, j’ai croisé des animaux typiques du pays mais aussi des arbres et des fruits que je ne connaissais pas. Venez les découvrir avec moi !

Les animaux

J’ai croisé plusieurs fois un oiseau appelé quero quero. On peut traduire son nom par « je veux, je veux ». Il a été appelé ainsi à cause du bruit qu’il fait. Son vrai nom est : vanneau tero. Il sont présents dans plusieurs pays d’Amérique du Sud. Il mange principalement des insectes et des petits poissons.

Deux « quero quero » sur la plage sur l’île Ilhabela
Un vanneau tero (« quero quero »)

Proche de la plage, j’ai aussi pu observer des caracaras, une autre espèce d’oiseaux. Ils sont très nombreux dans la ville de Caraguatatuba et n’ont pas assez à manger. Ils viennent sur les plages dans l’espoir de trouver de la nourriture laissée par les passants. Ce sont des charognards (ils mangent des animaux morts) mais aussi des tas d’autres nourriture (oeufs, oiseaux, insectes, noix de coco…).

Un caracara
Un caracara cherche de la nourriture

Toujours au bord de l’océan Atlantique, j’ai vu de nombreuses et magnifiques étoiles de mer.

Une étoile de mer à Caraguatatuba

La nature

En plein centre de l’île Ilhabela se trouvent des banians. Il compte de nombreuses branches qui ont l’air de tomber. Une fois au sol, elles deviennent des racines à leur tour. Cela en fait un arbre vraiment original.

Un banian à Ilhabela

Le bambou est aussi très fréquent au Brésil.

Des bambous

Autre particularité du pays, des fruits qui ont besoin de températures très chaudes pour se développer. J’ai découvert la pomme de cajou, appelé caju en portugais, langue parlée au Brésil. La texture est cotonneuse, il y a beaucoup de fibres. Le gout se rapproche de la manque mais en plus aigre. La pomme de cajou ressemble à un poivron et, au bout, une coque qui abrite… une noix de cajou (la partie marron sur la photo) ! Les deux sont comestibles (mangeables).

Caju

Au marché municipal de Saõ Paulo, la plus grande ville du Brésil, les étals étaient remplis de fruits exotiques. Par exemple, le cupuaçu, qui est proche du cacaoyer (dont on fait le cacao).

Cacao

J’ai aussi goûté au jabuticaba, aussi appelé vigne brésilienne. C’est un fruit typique du pays. Il est souvent utilisé pour préparer des confitures, des tartes, des jus, etc. La pulpe à l’intérieur est blanchâtre et la texture ressemble beaucoup à celle du raisin, tout comme le goût.

Vigne brésilienne

Texte et photos
Léa Villalba

1