Le Québec dévoile ses scénarios

Le Québec dévoile ses scénarios

Pendant ces journées d’isolement forcé, retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19, ici et ailleurs.

Les nouvelles du jour

Porter un masque ou non?

C’est la question qui se pose depuis quelques jours. Et tout le monde n’est pas d’accord. Une chose est sûre, c’est qu’il faut laisser les masques médicaux au personnel soignant

Mais selon l’Agence de la santé publique du Canada, la population peut porter un masque, fait maison par exemple. Il servirait à protéger les autres et non soi-même, car il évite la transmission de gouttelettes par exemple. 

Mais il faut absolument continuer à appliquer les autres mesures : se tenir à 2 mètres d’autres individus, rester chez soi le plus possible et se laver les mains. Si on porte un masque, il est important de ne pas se toucher le visage et de le jeter dès qu’on rentre à la maison. Sinon, il est inutile.

Le pic prévu le 18 avril au Québec

Les experts essaient de prévoir l’évolution de l’épidémie dans la province. Cette après-midi, ils ont dévoilé deux hypothèses : un scénario pessimiste (qui prévoit le pire) et un optimiste (confiant). Le premier se calque sur l’Italie, qui a été très touchée par la pandémie. Le deuxième se base sur les données de l’Allemagne et du Portugal. La situation du Portugal ressemble à celle du Québec, car il n’a qu’une seule frontière avec un pays où l’épidémie est importante, l’Espagne. Comme le Québec qui a une seule frontière : les États-Unis, eux aussi très contaminés par le coronavirus. 

Les scénarios sont seulement des hypothèses. Ils ne sont pas la réalité. Les experts se sont basés sur les données des autres pays et l’évolution de l’épidémie au Québec depuis le début pour essayer d’imaginer la suite.
Les spécialistes pensent donc que le pic de l’épidémie sera atteint autour du 18 avril au Québec. Après avoir atteint le maximum de cas, de décès et d’hospitalisations, l’épidémie pourrait ralentir au Québec. À condition que la population continue à appliquer les mesures correctement.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 17 820 personnes infectées par le coronavirus, dont 9340 au Québec. Jusqu’à maintenant, 399 malades sont morts dans le pays, dont 150 au Québec. Dans le monde, près de 1,4 million de personnes ont été atteintes et environ 79 000 sont mortes.


Comment ça se passe ailleurs ?

Norvège : allègement des mesures à partir du 20 avril

La Norvège pense avoir assez ralenti la propagation (diffusion) du coronavirus pour pouvoir alléger ses mesures bientôt. À partir du 20 avril, le pays rouvrira ses garderies et permettra de nouveau à la population d’aller dans ses maisons de vacances. Les collèges, les écoles secondaires et les universités rouvriront à partir du 27 avril. Cependant, certaines règles devraient rester en place comme la fermeture des frontières, l’interdiction d’événements culturels et sportifs et la quarantaine par exemple.

À ce jour, plus de 5 900 cas ont été détectés en Norvège et 89 personnes en sont décédées. 

État d’urgence au Japon

Pour sa part, le Japon, lui, vient de déclarer l’état d’urgence. Le pays a connu une accélération du nombre de personnes touchées par la COVID-19 ces derniers jours. Le premier ministre Shinzo Abe a donc décidé de mettre en place des mesures sanitaires jusqu’au 6 mai dans différentes régions. Cela représente environ 40% de la population du pays, soit 50 millions de personnes. 

Il n’y aura cependant pas de confinement comme dans d’autres pays. Les commerces non essentiels seront fermés.

Le Japon compte à ce jour près 3900 cas et 80 personnes sont décédées.


Un jour, un chiffre

Un million

C’est le nombre de demandes faites en 24 heures pour la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Il s’agit d’une aide financière du gouvernement fédéral. Elle vient en aide aux personnes qui ont perdu leur emploi à cause de la COVID-19. Les personnes concernées pourront recevoir 2000 $ par mois pendant quatre mois.

La question du jour

Le monde a-t-il déjà connu une épidémie aussi importante ?

Oui, le monde a déjà connu des épidémies très graves au cours de son histoire. La peste, le choléra, la grippe asiatique font parmi des épisodes les plus meurtriers.

Au début du 20e siècle, le monde a connu la grippe espagnole. Cette épidémie a tué entre 20 et 100 millions de personnes dans le monde entre 1918 et 1919. On estime qu’un milliard de personnes ont été contaminées

La plus récente épidémie est celle de la grippe A, aussi appelée H1N1. Elle a fait entre 150 000 et 500 000 morts dans le monde de 2009 à 2010. 

Actuellement, environ 80 000 personnes sont mortes de la COVID-19 sur la planète.

→ Et toi, as-tu une question à nous poser ?
Si oui, écris-nous sur info@lecurieux.info. On y répondra dans nos prochains articles !

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux télécharger gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Léa Villalba

Laisser un commentaire