Archive de l’étiquette école

La rentrée scolaire en temps de COVID-19

En trois questions, Le Curieux explique ce qui s’est passé, à quoi va ressembler l’école à la rentrée et à quoi sert la distanciation sociale.

Qu’est-ce qui se passe ? 

Les élèves pourront retourner en classe à temps plein à la rentrée. Le gouvernement l’a annoncé ce matin à la surprise générale.

Il y a peu de temps, il indiquait plutôt que les élèves de secondaire devraient faire l’école à distance cet automne et ceux du primaire devraient être en classe un jour sur deux seulement.

Comme les jeunes devaient être distants de 2m en tout temps, les locaux n’étaient pas suffisants pour accueillir tout le monde en même temps. Mais les consignes sanitaires ont évolué. L’épidémie est stable au Québec malgré le déconfinement. Les règles de distance sociale peuvent donc être réduites. Cela rend possible le retour en classe.

Pourquoi s’en prendre à ces statues ?

Tous les cours du primaire seront donnés sur place. Au secondaire, certains pourraient être en ligne. Dans ce cas, les établissements devront s’assurer que les élèves soient présents au moins un jour sur deux.

La suite de l’article est réservé à nos abonnés.

Texte : Léa Villalba

Illustrations : Merci à The Noun Project

Les élèves en difficulté de retour à l’école

Retour en classe pour les élèves en difficulté

Des « camps pédagogiques » accueilleront les élèves en difficulté dès la semaine prochaine, au secondaire et dans les écoles primaires qui n’ont pas rouvert

Les classes compteront 10 élèves au maximum. Ces camps ne seront pas obligatoires. Les commissions scolaires pourront décider de les prolonger durant l’été. 
Les avis sont partagés sur l’intérêt de ces camps pédagogiques.

SpaceX : mission réussie dans l’espace

La fusée Crew Dragon de la compagnie américaine SpaceX a envoyé deux astronautes dans l’espace, samedi. Au bout de 19 heures de vol, les deux hommes de la NASA, l’agence spatiale américaine, se sont amarrés à la Station spatiale internationale.

Ça marque le retour des missions spatiales américaines. Pour la première fois, cette mission a été menée par une entreprise privée.


Pour en savoir plus, rendez-vous vendredi dans notre revue de la semaine !

Texte : Léa Villalba
Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Promo - info de la semaine

La fin des cours d’ECR ?

Les cours d’éthique et culture religieuse (ECR) pourraient disparaître d’ici l’automne 2022. Le gouvernement québécois souhaite les remplacer par des enseignements qui aideront les jeunes à devenir des citoyens.

Depuis 2008, les cours d’ECR expliquent aux élèves les principes des différentes religions et les font réfléchir sur des questions éthiques (morales). Le nouveau cours d’éducation à la citoyenneté aborderait des enjeux liés à la démocratie, la justice, l’environnement et le droit numérique. Il traiterait également d’éducation à la sexualité et de développement de soi.

Le programme pourrait être mis à l’essai dans certaines écoles dès l’année prochaine. Cette idée est critiquée par certains, notamment des enseignants. Selon eux, la culture religieuse est importante pour permettre l’ouverture d’esprit et le dialogue.

D’autres personnes sont favorables à ce projet. C’est le cas du Parti québécois : il estime que ce n’est pas le rôle de l’école d’enseigner les religions.

Léa Walle

Promo - info de la semaine

Les élèves canadiens excellents en sciences et en lecture

Les Canadiens sont toujours parmi les meilleurs du monde en mathématiques, en sciences et en lecture. Le Canada est dans le top 10 pour ces matières, selon une enquête du Programme international pour le suivi des acquis (PISA).

Pour réaliser cette étude, le Programme a fait passer un test à 600 000 élèves de 15 ans, dans 79 pays et régions du monde, dont le Canada. Les élèves québécois se démarquent (montrent leur différence) en mathématiques : ils obtiennent une moyenne supérieure à la moyenne canadienne.

En sciences et en lecture, la moyenne québécoise est égale à la moyenne canadienne. L’enquête se penche aussi sur l’intimidation. Au Canada, le problème est encore important : en 2018, 1 élève sur 4 déclare avoir été victime d’intimidation au moins plusieurs fois par mois. Point positif : plus de 9 élèves sur 10 pensent qu’il faut aider les jeunes qui ne peuvent pas se défendre seuls.

Léa Walle

1