Archive de l’étiquette police

Un autre policier accusé du meurtre d’un Noir

En trois questions, Le Curieux explique ce qui s’est passé, comment réagissent les États-Unis à cette situation et qu’est-ce que fait le Québec pour lutter contre le racisme.

Qu’est-ce qui se passe ? 

Un autre homme afro-américain, Rayshard Brooks, 27 ans, est mort vendredi suite à son arrestation par un policier blanc, à Atlanta, aux États-Unis. Le policier est accusé de meurtre.

Ce nouveau drame a ravivé la colère contre les violences policières et le racisme. De nouvelles manifestations ont éclaté aux États-Unis. 

Dans le monde entier, ces événements font réfléchir sur le racisme. De nombreuses grandes marques lancent des messages contre le racisme et promettent d’embaucher plus de personnes noires dans leurs entreprises.L’Organisation des Nations unies (ONU) a aussi lancé une enquête sur le racisme et les violences policières aux États-Unis.

Que font les États-Unis ?

Le président américain a signé un décret (une loi) pour lutter contre les violences policières.

La suite de l’article est réservé à nos abonnés.

Texte : Léa Villalba

Illustrations : Merci à The Noun Project

Des statues de personnages historiques jetées à terre

En trois questions, Le Curieux explique ce qui s’est passé, pourquoi les manifestants s’en prennent à ces statues et pourquoi ces symboles sont attaqués aujourd’hui.

Qu’est-ce qui se passe ? 

En Belgique, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, les statues de personnages historiques célèbres ont été déboulonnées (jetées à terre) par des manifestants. Les personnages représentés ont tous joué un rôle dans des périodes sombres de l’histoire de leur pays ou de leur ville.

À Bristol, en Angleterre, la statue d’Edward Colston a été jetée à l’eau. Ce marchand s’est enrichi grâce au commerce d’esclaves au XVIIIe (18e) siècle. Dans plusieurs villes américaines, des manifestants s’en sont pris aux statues de Christophe Colomb. Celui qui a découvert l’Amérique en 1492 est aussi considéré comme une figure du génocide (meurtre systématique) des Amérindiens.

Pourquoi s’en prendre à ces statues ?

Elles sont des symboles. Elles ont été érigées (construites) en souvenir de personnalités qui ont marqué l’Histoire.

La suite de l’article est réservé à nos abonnés.

Texte : Léa Villalba

Illustrations : Merci à The Noun Project

Le profilage racial

1) Qu’est-ce qui se passe ? 

L’expression est revenue sur le devant de la scène avec la mort de George Floyd. Cet homme afro-américain a été tué par la police de Minneapolis, aux États-Unis, le 25 mai dernier. 

Le profilage racial désigne le comportement d’une autorité comme la police lorsqu’elle traite différemment les personnes selon leur couleur de peau, leur origine ethnique ou leur religion

Si un policier contrôle davantage de personnes d’une certaine communauté sans raison, il fait du profilage racial. Cette différence de traitement est liée au fait de croire qu’une personne pourrait avoir commis un délit seulement parce qu’elle est noire, autochtone, arabe, etc.

2) Est-ce une pratique fréquente ?

Le profilage racial est basé sur des stéréotypes sur des communautés. Il est très répandu dans le monde.

La suite de l’article est réservé à nos abonnés.

Texte : Léa Villalba

Illustrations : Merci à The Noun Project

1