Encore « des mois d’efforts »

Encore « des mois d’efforts »

Pendant ces journées d’isolement forcé, retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19, ici et ailleurs.

Les nouvelles du jour

S’habituer à une nouvelle réalité

Les Canadiens ne retrouveront sûrement pas totalement la vie d’avant la pandémie avant 12 à 18 mois, le temps qu’un vaccin soit mis au point. C’est ce qu’a annoncé ce matin le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Toutes les mesures de sécurité ne seraient pas conservées pour autant. Le virus pourrait faiblir et laisser plus de liberté de déplacement à la population. Mais il est probable qu’il revienne. Il faudra donc maintenir certaines mesures, notamment la distanciation sociale. D’après le premier ministre, nous devons nous habituer à une « nouvelle réalité ».

Limiter la contagion en prison

Plusieurs cas de COVID-19 ont éclaté dans des prisons au Québec et au Canada. La situation fait craindre une forte épidémie, car il est difficile de maintenir la distanciation sociale en prison. Les prisonniers partagent de nombreux espaces communs lors des repas et dans les cellules. Des prisonniers ont peur de tomber malades. Des personnels de santé ont même demandé d’arrêter de placer des personnes en prison sauf en cas d’absolue nécessité. Certaines provinces ont déjà libéré des détenus (prisonniers) parmi les moins dangereux et ceux qui avaient presque fini leur peine pour éviter une trop grande contagion.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 20 686 personnes infectées par le coronavirus, dont 10 912 au Québec. Jusqu’à maintenant, 526 malades sont morts dans le pays, dont 216 au Québec. Dans le monde, près de 1,5 million de personnes ont été atteintes et environ 90 000 sont mortes.


Comment ça se passe ailleurs ?

Trump menace de couper le financement de l’OMS

Le président des États-Unis, Donald Trump, accuse l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’avoir mal réagi face à la pandémie. D’après lui, elle aurait caché certaines informations sur l’ampleur (la taille) de l’épidémie en Chine pour protéger le pays.

Donald Trump a donc menacé de ne plus payer sa contribution (la somme d’argent que chaque membre doit verser à l’Organisation) pour financer l’OMS. 

C’est pourtant le membre qui donne la plus grande somme d’argent à l’OMS. S’il arrêtait les paiements, l’OMS manquerait de moyens pour continuer son travail contre la pandémie. De son côté, l’OMS affirme avoir fait un bon travail. Elle a soutenu les pays en formant les personnels locaux et en donnant des équipements médicaux.  

À ce jour, plus de 462 300 cas ont été détectés aux États-Unis et plus de 16 450 personnes en sont décédées. 

Les conflits au Moyen-Orient et le coronavirus

Plusieurs guerres se déroulent depuis des années au Moyen-Orient. Pour éviter l’accumulation des drames, l’Organisation des Nations unies (ONU) a appelé à des cessez-le-feu (l’arrêt des guerres) partout dans le monde.

Au Yémen, la coalition (groupe) militaire menée par l’Arabie saoudite a annoncé aujourd’hui une pause dans les combats pour deux semaines. La Syrie connaît une trêve (arrêt) de la guerre depuis quelques semaines, car l’inquiétude du pays envers le coronavirus est grandissante. En revanche, en Libye, les combats n’ont pas du tout cessé. Au contraire, ils ont été plus intenses ces dernières semaines…

À ce jour, on compte environ 89 000 cas au Moyen-Orient et 4238 décès.


Un jour, un chiffre

99

Depuis le début de la crise au Québec, 99 %, des personnes qui sont mortes du virus avaient plus de 60 ans. C’est presque la totalité. Ce chiffre vient confirmer que la COVID-19 peut être très grave, voire mortelle, surtout chez les personnes âgées. C’est pour cela que plusieurs gouvernements interdisent aux aînés de sortir de chez eux et empêchent les familles de leur rendre visite, notamment dans les résidences de personnes âgées. Ces mesures sont mises en place pour les protéger, car ils sont plus à risque.

La question du jour

Est-ce que les animaux peuvent attraper la Covid-19 ?

Il y a quelques jours, une tigresse du zoo du Bronx, à New York, a été testée positive à la COVID-19. Depuis le début de la crise, en décembre dernier, il y aurait eu seulement trois cas de transmission de la COVID-19 à des animaux domestiques

Pourtant, pour l’instant, la science n’a pas prouvé que les animaux peuvent attraper ou transmettre la COVID-19. Une étude chinoise avance que certains animaux pourraient l’attraper. Mais elle ne fait pas l’unanimité parmi les chercheurs : tous ne sont pas d’accord avec la méthode utilisée.

Sans données fiables, il est recommandé que les personnes contaminées par le virus ne s’occupent pas des animaux domestiques de la famille. La prudence reste la meilleure solution : se laver les mains après avoir caressé son animal et éviter les contacts de l’animal directement sur le visage.

Très important aussi : il ne faut surtout pas utiliser de solutions hydroalcooliques, comme le Purell, sur les animaux.

→ Et toi, as-tu une question à nous poser ?
Si oui, écris-nous sur info@lecurieux.info. On y répondra dans nos prochains articles !

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux télécharger gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Léa Villalba

Laisser un commentaire