Grand Montréal : report du retour à l’école

Grand Montréal : report du retour à l’école

Pendant ces journées d’isolement forcé, retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19, ici et ailleurs.

Les nouvelles du jour

Le Grand Montréal reste confiné

L’ouverture des commerces, des garderies et des écoles a été reportée au 25 mai. La situation reste difficile : sur les 121 nouveaux décès annoncés aujourd’hui, 119 proviennent du Grand Montréal. Les hôpitaux manquent de personnel soignant. Il faudrait 11 600 employés en plus pour mieux contrôler la situation. 

La réouverture des commerces, des écoles et des garderies devait initialement se tenir le 19 mai. La date du 25 mai sera maintenue seulement si la situation s’améliore.

Certains prisonniers libérés

Près de 400 prisonniers vont être libérés plus tôt que prévu. Cette mesure a été prise pour éviter la propagation du coronavirus dans les prisons québécoises. Elle vise à protéger les détenus et les agents de prison. 

Les personnes qui pourront quitter la prison devront avoir plus de 65 ans. Celles à qui il reste moins de 30 jours en prison seront aussi remises en liberté ainsi que certaines femmes enceintes sur recommandation médicale. 

Au début du mois d’avril, environ 2000 prisonniers ont été libérés en Ontario. Au moins 34 détenus ont contracté la COVID-19 à la prison de Bordeaux, à Montréal. Un premier prisonnier est mort dimanche au Centre fédéral de formation de Laval.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 64 816 personnes infectées par le coronavirus, dont 35 238 au Québec. Jusqu’à maintenant, 4484 malades sont morts dans le pays, dont 2631 au Québec. Dans le monde, plus de 3,8 millions de personnes ont été atteintes et plus de 267 000 sont mortes.


Au temps de la COVID-19…

Attention à la désinformation

La technologie 5G (internet à haute vitesse) propage le coronavirus. La COVID-19 a été introduite volontairement dans la population par des gouvernements. Les compagnies pharmaceutiques ont créé ce nouveau virus pour gagner de l’argent. 

Voilà autant de fausses nouvelles qui circulent depuis le début de la pandémie. Le nombre de personnes qui y croient est en hausse.

À la fin du mois d’avril, une étude a montré qu’un Canadien sur 10 croit aux théories du complot. C’est penser que de nombreux événements sont dus à la volonté de groupes influents de nuire pour leur intérêt. Les individus qui croient à ces théories pensent que certaines choses sont cachées à la population. 

La pandémie crée une incertitude et du stress. Beaucoup cherchent à trouver un sens et un coupable à la crise. Quitte à créer des liens entre des éléments qui n’en ont pas, comme la COVID-19 et la 5G.

Comment ça se passe ailleurs ?

Pourquoi l’Afrique est-elle moins touchée ?

Le continent africain semble être, pour l’instant, relativement épargné par le coronavirus. Il abrite 1,2 milliard d’habitants. Mais il compte « seulement » 2024 décès et environ 52 000 cas de COVID-19.

C’est beaucoup moins comparé à l’Europe, par exemple. Sur ses 741 millions d’habitants, plus d’un million ont été contaminés et 137 761 sont morts.

Plusieurs explications sont possibles. En voici quelques-unes. Les chiffres ne sont peut-être pas totalement fiables, car peu de tests sont pratiqués dans certaines régions, notamment dans les territoires en guerre.

Le virus est moins dévastateur parce que la population africaine est jeune : les personnes de plus de 60 ans ne représentent que 5 %. Or, la COVID-19 est particulièrement meurtrière chez les personnes âgées. 

De plus, de nombreuses régions d’Afrique sont peu peuplées. Le virus se propage donc moins facilement.Le fait que les États africains aient pris des mesures rapidement a également permis de limiter la propagation du virus.


Un jour, un chiffre

200

C’est le nombre d’artistes, d’écrivains et de scientifiques qui ont créé le collectif « Non à un retour à la normale ».

Parmi eux, se trouvent notamment le réalisateur de films espagnol Pedro Almodovar, la chanteuse Madonna, le photographe Yann Arthus-Bertrand, les acteurs Guillaume Canet, Penélope Cruz, Eva Green, Robert de Niro…

Ils ont répondu à l’appel de l’actrice Juliette Binoche et de l’astrophysicien Aurélien BarrauIls veulent profiter de la fin de la crise pour changer la société en profondeur.

Ils appellent à une société plus protectrice de l’environnement et des humains en diminuant les inégalités entre les personnes et les pays.

La question du jour

Qu’est-ce qu’un vaccin ?

La vaccination, c’est le fait d’introduire une forme atténuée (peu active) d’une bactérie ou d’un virus dans l’organisme. La présence de cet ennemi fait réagir le corps, mais pas aussi fort que si le virus était actif. Il produit alors des anticorps pour se défendre.

Si le virus tente de recontaminer l’individu, son organisme le reconnaîtra et les anticorps sauront le combattre. 

Pour fabriquer un vaccin, plusieurs étapes sont nécessaires. Une fois mis au point, il faut le tester sur des animaux et des humains. Il faut aussi obtenir une autorisation du gouvernement avant de pouvoir l’injecter à la population en toute sécurité.

Envie d’en savoir plus sur les vaccins ? Rendez-vous le 18 mai pour la sortie de notre dossier sur les vaccins.

→ Et toi, as-tu une question à nous poser ?
Si oui, écris-nous sur info@lecurieux.info. On y répondra dans nos prochains articles !

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux télécharger gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Anne Gaignaire et Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Léa Villalba

Laisser un commentaire