La barre des 5 millions de cas franchie dans le monde

La barre des 5 millions de cas franchie dans le monde

Pendant ces journées d’isolement forcé, retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19, ici et ailleurs.

Les nouvelles du jour

Une aide financière pour les Autochtones

Le gouvernement Trudeau versera 75 millions de dollars aux communautés autochtones pour les aider à traverser la crise de la COVID-19.

Le Congrès des peuples autochtones (CPA) avait déposé le 13 mai dernier une demande d’aide d’urgence. Il trouvait que le gouvernement fédéral apportait de l’aide à de nombreuses communautés, mais pas suffisamment aux Premières Nations.

Cet argent sera utilisé par différents organismes communautaires pour offrir de l’aide alimentaire, soutenir les aînés, les jeunes à risque, les services de santé mentale et de prévention de la violence. 

Le 18 mars, le gouvernement avait déjà investi 305 millions de dollars dans la création du Fonds de soutien aux communautés autochtones. Seulement 15 millions de dollars ont été utilisés par des organisations autochtones à ce jour.

Les régions du Québec préparent l’été

Plusieurs régions craignent que le retour des touristes propage le virus. Elles ont pourtant besoin d’eux pour assurer leur vie économique. Elles s’organisent donc pour trouver un équilibre.

Les Montréalais représentent de 40 à 60% des touristes en région l’été. Les autres touristes viennent de l’étranger. Cette année, les frontières resteront certainement fermées. Les touristes internationaux ne pourront donc pas venir. 

Pour accueillir les Québécois tout en limitant les risques, certaines épiceries envisagent de livrer directement leurs marchandises dans les terrains de camping ou dans les hôtels.

Les Îles-de-la-Madeleine n’accepteront que la moitié du nombre de touristes accueillis habituellement, soit 35 000 visiteurs. En Gaspésie et dans le Bas-Saint-Laurent, les personnes qui ont une résidence secondaire (de vacances) devront observer une quarantaine de 14 jours lorsqu’elles viendront d’une autre région.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 81 207 personnes infectées par le coronavirus, dont 45 495 au Québec. Jusqu’à maintenant, 6224 malades sont morts dans le pays, dont 3800 au Québec. Dans le monde, plus de 5 millions de personnes ont été atteintes et plus de 329 800 sont mortes.


Au temps de la COVID-19…

L’accès au vaccin déjà source de conflits

Une véritable course est en cours dans le monde pour trouver un vaccin le plus vite possible. 

Une fois qu’il sera trouvé, les quantités fabriquées ne seront pas tout de suite suffisantes pour vacciner toutes les populations. Des discussions sont donc déjà en cours pour organiser l’accès au vaccin.

Le Canada, la Chine, la France, l’Allemagne et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déjà affirmé qu’ils veilleraient à ce que tous les pays, même les plus pauvres, aient accès rapidement au vaccin. 

Quant à lui, Donald Trump, le président des États-Unis, veut obtenir 300 millions de doses de vaccin d’ici le début 2021 pour vacciner tous les Américains en priorité. Pour cela, son gouvernement a investi des centaines de millions de dollars dans quatre projets de vaccin.

Comment ça se passe ailleurs ?

La stratégie unique de la Suède

La Suède n’a jamais fermé ses écoles, bars, cafés et restaurants. Les Suédois n’ont pas été confinés. C’est un des rares pays à ne pas avoir pris de mesures sanitaires strictes

La Suède considère que le virus est là pour longtemps. Elle a donc préféré ancrer de nouvelles habitudes dans la société comme travailler de chez soi par exemple. Ces mesures resteront en vigueur de nombreux mois.

La majorité des Suédois soutiennent cette stratégie, mais elle est aussi critiquée. Le nombre de morts en Suède a largement dépassé celui des pays qui ont mis en place des mesures contraignantes. Elle enregistre le plus grand nombre de décès par million d’habitants au monde. Il dépasse celui des États-Unis. 

Alors que l’épidémie s’essouffle dans les pays qui ont confiné leur population, elle reste vive en Suède.


Un jour, un chiffre

5 millions

C’est le nombre de personnes infectées par le coronavirus dans le monde. On compte aussi plus de 328 000 décès. 

L’Europe est le continent le plus touché avec près de 2 millions de cas. Sa situation s’améliore, tout comme en Asie où les cas diminuent. La Chine parle même d’une « victoire » contre la COVID-19. 

En revanche, le bilan continue à s’aggraver sur le continent américain. Avec 1,55 million de personnes contaminées, les États-Unis sont le pays le plus touché au monde. En à peine 24h, 1500 morts supplémentaires ont été annoncés.

L’Amérique du Sud vit aussi des situations difficiles : le nombre de cas et de décès se multiplie notamment au Brésil, au Pérou, en Équateur ou encore au Chili.

La question du jour

Comment les gens qui travaillent en contact avec le public sont-ils protégés ?

Les lieux de travail et les entreprises ont mis en place des mesures sanitaires pour protéger les employés et les clients

Le personnel en contact avec le public porte souvent un masque, des gants, voire une visière. C’est notamment le cas des travailleurs dans le domaine de la santé.

Chaque commerce dispose désormais de savon ou de désinfectant pour les mains à l’entrée. Pour aider les clients à respecter la distanciation sociale, il est fréquent de voir  des flèches au sol pour faire un sens unique de circulation dans le magasin.  

Pour maintenir la distance, il peut aussi y avoir des fenêtres en plexiglas entre le client et le commerçant. L’utilisation du masque par tous est aussi fortement recommandée.

→ Et toi, as-tu une question à nous poser ?
Si oui, écris-nous sur info@lecurieux.info. On y répondra dans nos prochains articles !

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux télécharger gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Léa Villalba

Laisser un commentaire