Venise vers un tourisme moins destructeur

Venise vers un tourisme moins destructeur

Voici l’article gratuit de la semaine. Retrouvez les autres nouvelles de la semaine dans notre Revue. Bonne lecture !

Cette ville située en Italie est unique : elle s’étend sur plusieurs petites îles et c’est en barque, sur des canaux, que les habitants se déplacent d’une île à l’autre. Venise accueille environ 30 millions de touristes chaque année. C’est beaucoup pour une petite ville de 6km2.

En voulant attirer le tourisme de masse (un nombre élevé de visiteurs), la ville craint de perdre son identité. Par exemple, ses ruelles sont désormais envahies de boutiques de souvenirs fabriqués de façon industrielle. L’affluence (la venue de beaucoup de monde) est aussi une menace pour son fragile équilibre environnemental.

La bonne nouvelle, c’est que Venise a décidé d’agir contre le « surtourisme » : limitation du nombre de logements offerts en location aux touristes et des personnes autorisées à visiter l’endroit pour la journée, restriction de l’espace pour les boutiques de souvenirs afin de laisser de la place aux artisans locaux, etc.

Ces décisions visent à préserver Venise, qui est reconnue comme patrimoine mondial par l’UNESCO. C’est une organisation internationale qui veille sur les plus beaux endroits du monde.

Journaliste : Anne Gaignaire Illustrations : Amélie Bérubé – merci à The Noun Project

Mélissa Bourbonnais

Laisser un commentaire