Tag Archive canada

Baignades et entraînement de nouveau permis

Pas de siège à l’ONU pour le Canada

Le Canada ne siégera pas au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU). C’est la Norvège et l’Irlande qui ont remporté les deux sièges vacants (postes libres). 

L’élection avait lieu aujourd’hui. Pour obtenir un siège, il fallait obtenir 128 votes. La Norvège en a récolté 130, l’Irlande, 128 et le Canada 108. 
Cela fait 20 ans que le Canada n’a pas siégé au Conseil de sécurité de l’ONU.

Apprenez-en plus sur l’ONU en lisant notre prochaine Revue de la semaine.

Feu vert pour les gyms et les piscines

Les plages, les piscines, les gyms et les arénas pourront rouvrir lundi prochain, après trois mois de fermeture

Les matchs de sports collectifs, comme le soccer ou le hockey, pourront aussi reprendre. Les spectateurs devront se tenir à une distance de 2m et le lavage des mains est très recommandé avant et après le match pour tout le monde.

Les sports de combat ne sont pas encore permis pour l’instant.


Texte : Léa Villalba
Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Des statues de personnages historiques jetées à terre

En trois questions, Le Curieux explique ce qui s’est passé, pourquoi les manifestants s’en prennent à ces statues et pourquoi ces symboles sont attaqués aujourd’hui.

Qu’est-ce qui se passe ? 

En Belgique, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, les statues de personnages historiques célèbres ont été déboulonnées (jetées à terre) par des manifestants. Les personnages représentés ont tous joué un rôle dans des périodes sombres de l’histoire de leur pays ou de leur ville.

À Bristol, en Angleterre, la statue d’Edward Colston a été jetée à l’eau. Ce marchand s’est enrichi grâce au commerce d’esclaves au XVIIIe (18e) siècle. Dans plusieurs villes américaines, des manifestants s’en sont pris aux statues de Christophe Colomb. Celui qui a découvert l’Amérique en 1492 est aussi considéré comme une figure du génocide (meurtre systématique) des Amérindiens.

Pourquoi s’en prendre à ces statues ?

Elles sont des symboles. Elles ont été érigées (construites) en souvenir de personnalités qui ont marqué l’Histoire.

La suite de l’article est réservé à nos abonnés.

Texte : Léa Villalba

Illustrations : Merci à The Noun Project

Montréal : la baleine est morte

La baleine de Montréal a-t-elle percuté par un bateau ?

La baleine à bosse qui avait été observée la semaine dernière dans le Vieux-Port est morte. Elle a été retrouvée hier matin, à Varennes
Son corps a été sorti de l’eau hier soir. Des spécialistes ont commencé à l’analyser pour comprendre les causes de sa mort. C’est une nécropsie (une autopsie sur un animal).

Il s’agissait d’une femelle de 17 tonnes. L’hypothèse la plus probable est qu’elle ait été heurtée par un navire sur le fleuve.

Moins de personnes sans emploi au Québec

Bonne nouvelle : au Québec et aux États-Unis, le nombre de chômeurs a diminué en mai.

Le taux de chômage* a fortement augmenté pendant le confinement. Grâce au déconfinement, de nombreuses entreprises ont pu reprendre leur activité et redonner leur emploi à leur personnel. Le nombre de chômeurs est donc en baisse. 

Au Québec, le taux de chômage est passé de 17% à 13,7% en à peine un mois. Aux États-Unis, il a baissé de 1,4 point (14,7% en avril contre 13,3% en mai).

*Pour comprendre ce qu’est le chômage et pourquoi il a augmenté à cause de la COVID-19, relisez notre fiche gratuite ICI.


Texte : Léa Villalba
Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Le profilage racial

1) Qu’est-ce qui se passe ? 

L’expression est revenue sur le devant de la scène avec la mort de George Floyd. Cet homme afro-américain a été tué par la police de Minneapolis, aux États-Unis, le 25 mai dernier. 

Le profilage racial désigne le comportement d’une autorité comme la police lorsqu’elle traite différemment les personnes selon leur couleur de peau, leur origine ethnique ou leur religion

Si un policier contrôle davantage de personnes d’une certaine communauté sans raison, il fait du profilage racial. Cette différence de traitement est liée au fait de croire qu’une personne pourrait avoir commis un délit seulement parce qu’elle est noire, autochtone, arabe, etc.

2) Est-ce une pratique fréquente ?

Le profilage racial est basé sur des stéréotypes sur des communautés. Il est très répandu dans le monde.

La suite de l’article est réservé à nos abonnés.

Texte : Léa Villalba

Illustrations : Merci à The Noun Project

À quoi ressemblera le tourisme de demain ?

Retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19 ici et ailleurs.

Les nouvelles d’ici

Pas de croisiéristes étrangers au Canada cet été  

Près de 236 000 visiteurs étrangers ne pourront pas venir en bateau de croisière au Canada cet été : les eaux canadiennes n’accueilleront aucun bateau de croisière jusqu’au 31 octobre prochain

C’est une nouvelle difficile pour les personnes qui travaillent dans le milieu touristique. Les étrangers qui viennent au Québec par bateau de croisière sont nombreux chaque année. Cette mesure va faire perdre 94 000 visiteurs cet été au Saguenay. La perte de croisiéristes coûtera près d’un milliard de dollars au Québec. Près de 5000 personnes pourraient perdre leur travail. 

L’interdiction concerne seulement les navires qui transportent plus de 100 personnes et qui offrent un hébergement sur place. Les croisières à la journée seront autorisées à partir du 1er juillet. Pour la plus grande joie des amateurs d’observation des baleines sur le fleuve !


Comment ça se passe ailleurs ?

Asie : les fausses nouvelles augmentent le stress

Un homme en train de se faire abattre par la police parce qu’il n’a pas respecté un contrôle de police en lien avec la COVID-19, aux Philippines. Une foule en panique à l’épicerie en Thaïlande après le début du confinement.

Toutes ces vidéos ont été vues d’innombrables fois sur les réseaux sociaux. Mais elles sont toutes fausses ! Aux Philippines, personne n’a été abattu par la police. La vidéo était tirée d’un exercice d’entraînement de la police. En Thaïlande, pas de scène de panique dans les magasins… mais plutôt des images tournées au Brésil pendant les soldes du Vendredi noir (Black Friday), en novembre dernier !

Dans plusieurs pays d’Asie, plus de 150 fausses informations en lien avec la COVID-19 ont circulé ces derniers mois. Elles ont participé à créer un climat de peur.

Certains gouvernements communiquent peu ou mal auprès de la population. Les médias ne sont pas toujours libres de diffuser les vraies informations. Tout cela accentue la circulation de fausses nouvelles. 

Au temps de la COVID-19…

Comment rassurer les voyageurs ?

Frontières fermées, avions au sol, croisières interdites… Le tourisme est aujourd’hui quasiment à l’arrêt sur la planète. Mais quand il sera de nouveau possible de voyager, pas sûr que les touristes oseront de nouveau visiter le monde.

Pour tenter de retrouver leur confiance, des mesures ont été émises par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). 

Avant tout, il faudra renforcer les pratiques d’hygiène et de sécurité : dépistage, distanciation physique, désinfection, nettoyage, prise de température… 

Les voyageurs pourraient aussi avoir un « passeport sanitaire » : ceux qui viendraient de pays peu touchés par la COVID auraient ainsi un laissez-passer pour faire du tourisme international. 

La technologie pourrait venir en aide au secteur touristique. Plusieurs innovations technologiques voient le jour : des applications pour améliorer la circulation des passagers dans les aéroports ou pour aider à gérer la distanciation sociale, par exemple.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 89 388 personnes infectées par le coronavirus, dont 50 232 au Québec. Jusqu’à maintenant, 7029 malades sont morts dans le pays, dont 4363 au Québec. Dans le monde, plus de 5,9 millions de personnes ont été atteintes et plus de 364 600 sont mortes.


Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux aussi lire nos articles gratuits quotidiens ICI

Télécharge gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Les Québécois pourront camper cet été

Retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19 ici et ailleurs.

Les nouvelles d’ici

Le Canada appelle le monde à préparer l’après-COVID-19

À cause de la pandémie, 34,3 millions de personnes pourraient se retrouver dans l’extrême pauvreté cette année. 

Le Canada, la Jamaïque et l’Organisation des Nations unies (ONU) ont organisé une rencontre internationale. Le but : trouver des solutions pour régler les problèmes économiques et sociaux créés par la crise sanitaire

Plus de 50 chefs d’État et de gouvernement y ont participé, mais pas le président américain, Donald Trump. C’est Justin Trudeau qui a fait le discours d’ouverture de la conférence. Il a appelé à ce que tous les pays coopèrent. Des propositions concrètes seront proposées d’ici la mi-juillet. 

C’était une initiative importante pour Justin Trudeau qui essaie d’obtenir un siège au Conseil de sécurité de l’ONU pour le Canada. Le pays est en compétition avec la Norvège et l’Irlande. 

Message aux abonnés : pour plus d’informations, vous pouvez relire la revue de la semaine du 22 mai 2020.

Réouverture des campings lundi

Il sera de nouveau possible d’aller camper à partir de lundi prochain ! Les chalets pourront aussi reprendre du service, excepté ceux qui se situent dans le Grand Montréal et environs ainsi que Joliette. 

Il faudra par contre respecter de nouvelles règles. Seules les personnes d’une même famille pourront se réunir dans un chalet ou un terrain de camping. Bien sûr, les amis pourront louer le chalet ou le terrain de camping voisin. Les restaurants et casse-croûte ne pourront offrir que des repas à emporter

Les déplacements d’une région à une autre sont déconseillés… mais possibles. Pour éviter de propager le virus dans les régions, il vaut mieux apporter ses provisions plutôt que d’aller dans les magasins sur place. 
Aucune date n’a encore été annoncée pour la réouverture des piscines extérieures et des aires de jeux.


Comment ça se passe ailleurs ?

La Corée du Sud craint un retour de la COVID-19

La Corée du Sud a enregistré 79 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures. C’est la plus forte augmentation depuis le 8 avril dernier. 

De nombreux cas sont apparus dans une entreprise de commerce électronique, proche de Séoul, la capitale. Soixante-neuf personnes ont été testées et sont positives. C’est inquiétant, car elle compte près de 4100 employés. Ils ont tous été isolés et testés.

Le pays redoute une deuxième vague de contagion. Il a donc décidé de fermer à nouveau les musées, les parcs et les galeries d’art pour deux semaines dans la capitale et les environs. Il est aussi déconseillé d’aller dans les endroits fréquentés ainsi que les bars et les restaurants.

À ce jour, la Corée du Sud compte 11 344 cas et 269 décès. 

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 88 468 personnes infectées par le coronavirus, dont 49 702 au Québec. Jusqu’à maintenant, 6938 malades sont morts dans le pays, dont 4302 au Québec. Dans le monde, plus de 5,8 millions de personnes ont été atteintes et plus de 359 800 sont mortes.


Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux aussi lire nos articles gratuits quotidiens ICI

Télécharge gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Résidences pour aînés : les militaires choqués

Retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19 ici et ailleurs.

Les nouvelles d’ici

Rapport critique de l’armée sur les CHSLD

Plusieurs centaines de militaires sont venus aider les résidences pour personnes âgées pendant la crise de la COVID-19. Les Forces armées canadiennes ont établi un constat très critique (négatif) de la situation dans les CHSLD (Centres d’hébergement et de soins de longue durée). 

En Ontario, ils ont été choqués des conditions dans lesquelles vivent les aînés : présence de coquerelles, mauvais soins, maltraitance… 

Au Québec, les consignes d’utilisation du matériel de protection (masques, gants…) n’ont pas été suffisamment respectées dans certains établissements. Le manque de personnel a rendu la charge de travail très importante. Dans ce contexte, les employés ont eu plus de difficultés à prendre le temps nécessaire pour respecter les consignes d’hygiène et de protection. 

Autre problème : les personnes infectées n’ont pas toujours été isolées, faute de place. Cela a favorisé la propagation du virus.


Comment ça se passe ailleurs ?

Les drones ne surveilleront plus les Français

Depuis la mi-mars, à Paris, une vingtaine de drones s’assuraient que les Français respectaient bien les consignes de prévention contre la COVID-19. Un couple qui s’était installé sur une plage a reçu une amende après avoir été repéré par un drone.

Les appareils vérifiaient que les citoyens étaient bien confinés, qu’il n’y avait pas de rassemblements et ils diffusaient des messages de prévention. 

Désormais, ils ne pourront plus surveiller la population. Leur utilisation dans ce but a été interdite par la justice. La protection des données personnelles n’était pas assurée. Les drones permettaient notamment d’identifier les visages. Ils pourraient être de nouveau autorisés pour certaines missions de prévention, mais pas de surveillance.


Au temps de la COVID-19…

L’immunité croisée, une solution contre l’épidémie ?

Selon certains scientifiques, 40 à 60% des individus pourraient être immunisés contre la COVID-19 sans jamais avoir été contaminés. Ils pourraient être protégés grâce à d’autres coronavirus qu’ils auraient attrapés par le passé. C’est l’immunité croisée.

Certains coronavirus à l’origine de rhumes inoffensifs (sans gravité) pourraient créer une mémoire immunitaire.

Le système immunitaire reconnaît un virus qu’il a déjà rencontré et les anticorps le combattent. C’est grâce à ce mécanisme que les vaccins fonctionnent. L’immunité croisée intervient lorsque des virus se ressemblent. 

Une personne n’aurait pas besoin d’être contaminée une première fois par la COVID-19 pour être immunisée contre elle si elle a déjà attrapé un rhume dû à un autre coronavirus par exemple. 
Il ne s’agit que d’une hypothèse. Mais si elle est vérifiée, l’immunité croisée pourrait aider à combattre l’épidémie actuelle. Les recherches se poursuivent.


Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 87 482 personnes infectées par le coronavirus, dont 49 139 au Québec. Jusqu’à maintenant, 6829 malades sont morts dans le pays, dont 4228 au Québec. Dans le monde, plus de 5,7 millions de personnes ont été atteintes et plus de 354 800 sont mortes.


Envie de lire plus d’actualité? Voici un extrait de l’article gratuit qui sera publié demain midi ! Restez à l’affût !

La nouvelle de la semaine

Envie de découvrir plus de nouvelles ?
Lisez notre article gratuit de la semaine. 
📣 Disponible dès demain. 📣
En attendant, en voici un court extrait.

À la rencontre de Guy Laliberté (1959 – …)

De cracheur de feu dans la rue à 261e fortune mondiale, Guy Laliberté est un Québécois fascinant. Il est l’un des fondateurs du Cirque du Soleil, connu mondialement.

En 2009, il a été le premier touriste spatial canadien. Frappé par la crise de la COVID-19, le Cirque du Soleil pourrait être sauvé par celui qui l’a créé en 1984.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux aussi lire nos articles gratuits quotidiens ICI

Télécharge gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba et Léa Walle
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Les artistes québécois en colère

Retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19 ici et ailleurs.

Les nouvelles d’ici

Le monde artistique veut une date de reprise

Les artistes du Québec ne se sentent pas « pris au sérieux » par le gouvernement. Ils souhaitent un calendrier de reprise des répétitions et de réouverture des salles de spectacle. 

Deux cent cinquante ont écrit leur colère dans une lettre ouverte (publiée dans les médias) adressée à la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. 

Ils ont été déçus par ses annonces, vendredi dernier : elle n’a rien dit sur le retour des spectacles des arts vivants devant public (théâtre, musique, etc.).

À cause de la crise sanitaire, toutes les salles de spectacle sont fermées depuis la mi-mars. Sans emploi, de nombreux artistes pourraient devoir changer de carrière. Selon un sondage, 66 % de ceux qui travaillent dans le milieu du cirque l’ont déjà envisagé.

Les artistes demandent aussi une aide financière pour le milieu culturel.


Comment ça se passe ailleurs ?

L’Espagne pleure ses morts

À partir de mercredi, le pays sera en deuil national pendant dix jours. Les drapeaux du pays seront en berne (baissés) pour appeler la population à se souvenir des 27 000 morts pendant l’épidémie. Une grande cérémonie sera aussi organisée pour rendre hommage aux victimes. 

C’est à Madrid et Barcelone que les cas ont été les plus nombreux. Le gouvernement attendait la réouverture de ces deux grandes villes pour annoncer ce deuil national. Elles ont commencé leur déconfinement hier. 

L’Espagne a mis fin au confinement de la population il y a deux semaines dans la moitié du pays. La reprise du sport de compétition aura lieu dès le 8 juin. Les touristes étrangers seront autorisés à entrer sur le territoire à partir du mois de juillet. 

L’Espagne a été l’un des pays d’Europe les plus touchés par la crise sanitaire.


Au temps de la COVID-19…

Masques jetables, une nouvelle source de pollution

Il faut 450 ans pour qu’un masque chirurgical se détruise dans la nature. C’est 100 ans de plus qu’une canette de boisson par exemple.

L’épidémie de COVID-19 crée un réel problème environnemental. Les populations portent plus souvent des masques, des gants et des visières pour se protéger contre le virus. Tous ces équipements sont faits à partir de plastique, une matière polluante.

Des personnes se débarrassent des masques dans la rue au lieu de les jeter dans la poubelle. Non seulement, c’est dangereux, car le virus peut contaminer d’autres personnes, mais en plus, ça pollue. 

D’ailleurs, des masques se retrouvent de plus en plus dans la nature et la mer.

Dans certaines régions en France, les individus qui jettent leur masque ou leurs gants en plastique dans la rue peuvent avoir une amende

Pour en savoir plus sur le réchauffement climatique, relis notre dossier sur le sujet.


Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 86 614 personnes infectées par le coronavirus, dont 48 598 au Québec. Jusqu’à maintenant, 6719 malades sont morts dans le pays, dont 4139 au Québec. Dans le monde, plus de 5,6 millions de personnes ont été atteintes et plus de 349 800 sont mortes.


Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux aussi lire nos articles gratuits quotidiens ICI

Télécharge gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Retour du magasinage dans le Grand Montréal

Retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19 ici et ailleurs.

Les nouvelles d’ici

Les commerces rouvrent dans le Grand Montréal

Depuis ce matin, les commerces qui ont une porte à l’extérieur peuvent de nouveau accueillir des clients

Les visiteurs devront s’adapter à une nouvelle façon de magasiner : lavage de mains à l’entrée, distanciation sociale à respecter et couvre-visage (masque) fortement recommandé. Certaines boutiques vont utiliser des vitres en plexiglas pour protéger leur personnel, à la caisse par exemple. Elles pourront aussi limiter le nombre de clients à l’intérieur. Il pourrait  y avoir des queues devant les magasins. 

À l’origine, cette réouverture devait avoir lieu le 11 mai. Elle avait finalement été reportée à deux reprises, car l’épidémie était encore trop présente dans le Grand Montréal. 

Le gouvernement a annoncé que les centres commerciaux pourront rouvrir à partir du 1er juin, mais seulement à l’extérieur du Grand Montréal.


Au temps de la COVID-19…

Risque plus élevé de mourir de la COVID-19 pour les hommes

Les personnes qui risquent le plus de mourir de la COVID-19 sont les hommes, les aînés, les personnes défavorisées et celles qui souffrent d’asthme sévère, de diabète non contrôlé, de maladies cardiaques et d’obésité.

C’est ce que démontre une étude faite en Europe. Le projet Opensafely a utilisé les données médicales de 17 millions de personnes vivant au Royaume-Uni. 

L’âge et les maladies chroniques sont les principaux facteurs de risque. Les personnes de plus de 70 ans représentent 79 % des décès. Les hommes ont aussi presque deux fois plus de risque de mourir que les femmes.

L’étude britannique montre aussi que les minorités ethniques sont plus touchées. Les raisons ne sont pas encore connues. 


Comment ça se passe ailleurs ?

Les États-Unis refusent les voyageurs du Brésil

Les habitants du Brésil ne peuvent plus entrer aux États-Unis. Le président américain, Donald Trump, a pris cette décision dimanche. Seuls les Américains présents au Brésil peuvent revenir au pays. Le commerce peut quand même continuer entre les États-Unis et le Brésil. 

La raison de cette interdiction :  le pays d’Amérique du Sud est devenu le deuxième pays le plus touché au monde par la COVID-19. Les États-Unis espèrent ainsi éviter d’augmenter la contamination déjà grande dans leur pays. C’est le pays qui a enregistré le plus grand nombre de morts dans le monde. Il compte près de 1,7 million de cas.

La décision de Donald Trump a surpris. Il a soutenu des manifestations contre le confinement il y a quelques semaines. Il a souvent affirmé que les mesures de prévention étaient trop strictes. Il a même appelé à la réouverture des lieux de culte (de prière comme les églises) ce week-end.


Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 85 677 personnes infectées par le coronavirus, dont 47 984 au Québec. Jusqu’à maintenant, 6624 malades sont morts dans le pays, dont 4069 au Québec. Dans le monde, plus de 5,4 millions de personnes ont été atteintes et plus de 345 500 sont mortes.


Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux aussi lire nos articles gratuits quotidiens ICI

Télécharge gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Québec : de bonnes nouvelles pour la culture

Pendant ces journées d’isolement forcé, retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19, ici et ailleurs.

Les nouvelles du jour

Des activités culturelles de retour

Partout au Québec, dès vendredi prochain, on pourra retourner voir une exposition dans un musée, emprunter un livre à la bibliothèque ou encore voir un film dans un ciné-parc.

Mais seuls les services de prêts de livres seront accessibles dans les bibliothèques. Dans les ciné-parcs, les aires de jeux resteront fermées et la restauration pourra se faire seulement pour les commandes à emporter

Dès le 1er juin, ce sera au tour des studios d’enregistrement de reprendre leur activité. Des spectacles pourront aussi avoir lieu dans des salles sans public et être enregistrés pour être montrés à la télévision par exemple ou retransmis à la radio. 

Les façons de travailler dans le milieu de la culture changeront. Dans les studios, les équipes devront être limitées à cinq personnes. Partout, des mesures pour respecter la distanciation sociale devront être mises en place.

Aucune date n’a encore annoncée pour la réouverture des cinémas, des salles de spectacle et des tournages de cinéma et de télévision. 

L’école : pas tous égaux ?

Quand l’école a repris hors du Grand Montréal le 11 mai, le retour des enfants en classe était facultatif (non obligatoire). Environ 55 % des élèves y sont retournés.

Les jeunes qui vivent dans les milieux défavorisés (ceux dont les familles manquent d’argent, parfois de nourriture, etc.) sont moins nombreux que les autres à être retournés à l’école. C’est ce que dévoile une enquête réalisée par le journal Le Devoir

Dans les écoles des milieux favorisés, 64% sont de retour dans les classes. C’est seulement la moitié dans les écoles des quartiers défavorisés. Difficile de savoir pourquoi.

Le gouvernement souhaite que tous les enfants profitent de la réouverture des écoles, notamment ceux qui rencontrent des difficultés scolaires.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 81 767 personnes infectées par le coronavirus, dont 46 141 au Québec. Jusqu’à maintenant, 6324 malades sont morts dans le pays, dont 3865 au Québec. Dans le monde, plus de 5,1 millions de personnes ont été atteintes et plus de 335 400 sont mortes.


Au temps de la COVID-19…

Harcèlement contre le personnel soignant

Pas facile d’être infirmier, médecin ou encore préposé aux bénéficiaires en ce moment. Ils travaillent dans des conditions difficiles (beaucoup de patients, peu de moyens de protection, manque de personnel). En contact avec des malades, ils sont très exposés à la COVID-19 et certains finissent par l’attraper.

Mais en plus, ils sont parfois stigmatisés (mis à l’écart) voire agressés. Des habitants d’un immeuble ont écrit à leur voisine infirmière qu’elle aille vivre ailleurs. Dans certaines garderies, les enfants de soignants sont mis à l’écart.

Parfois même, les professionnels de la santé reçoivent des menaces, se font harceler ou agresser. Des individus redoutent qu’ils propagent le virus. Aux États-Unis, des personnes qui croient que la COVID-19 n’existe pas s’en prennent aux professionnels de la santé et les menacent même de mort.

Comment ça se passe ailleurs ?

Nicaragua : le vrai bilan caché ?

Le Nicaragua ne compterait aujourd’hui que 17 morts et 279 personnes touchées par la COVID-19. Des experts redoutent que le gouvernement cache les vrais chiffres de l’épidémie dans ce pays d’Amérique centrale. 

Le président, Daniel Ortega, est accusé de faire enterrer au plus vite les malades décédés de problèmes respiratoires. Ainsi, aucun test n’est fait pour savoir s’ils sont morts de la COVID-19. 

Dans la ville de Chinandega, la police empêche les journalistes de rentrer dans les hôpitaux ou d’interroger des malades. Les familles ne peuvent pas non plus visiter leurs proches

Le Nicaragua est le seul pays d’Amérique centrale qui n’a pas pris de mesures de confinement. Ses frontières et ses écoles sont restées ouvertes. Depuis le 29 avril seulement, le gouvernement incite sa population à appliquer les mesures de prévention.


Un jour, un chiffre

75 %

L’école manque aux trois quarts (75 %) des filles contre les deux tiers des garçons (66 %) âgés de 12 à 17 ans, selon un sondage. 

En ce qui concerne les travaux scolaires à la maison, les chiffres s’inversent : 72% des garçons trouvent qu’ils font du bon travail contre 69% des filles. La moyenne du travail à la maison est de deux à trois heures par semaine. Les filles en font un peu plus que les garçons. 

D’après ce même sondage, les cours ne manquent pas aux jeunes en dernière année du secondaire ou au cégep
Interrogés sur le virus, une minorité des jeunes ont peur d’attraper la COVID-19. Les filles sont plus craintives (41 %) que les garçons (35 %).

La question du jour

Qu’est-ce qu’un coronavirus ? 

Un coronavirus est un type de virus. Il peut affecter l’homme et l’animal. Le mot coronavirus signifie « virus en couronne ». Il porte ce nom, car il a la forme d’une couronne quand on le regarde au microscope. 

Il existe plus de 5000 types de coronavirus. Ils existent probablement depuis des millions d’années. Les coronavirus causent principalement des infections respiratoires plus ou moins graves. Ils provoquent parfois aussi des troubles digestifs. Plusieurs maladies sont dues à des coronavirus comme le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2004 et aujourd’hui, la COVID-19. 

Les coronavirus se propagent rapidement. Ils se transmettent entre les humains par des contacts rapprochés et les gouttelettes qui sortent de notre corps : faire la bise, serrer la main, tousser, parler…

→ Et toi, as-tu une question à nous poser ?
Si oui, écris-nous sur info@lecurieux.info. On y répondra dans nos prochains articles !

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux télécharger gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Abonnez vos élèves et vos enfants !Accès à plus de 80 publications (pour les abonnements école et individuels d'un an)
Je veux plus d'informations !