Un nouveau test au Canada

Un nouveau test au Canada

Pendant ces journées d’isolement forcé, retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19, ici et ailleurs.

Les nouvelles du jour

Des tests plus rapides

Un nouveau test de dépistage de la COVID-19 vient d’être approuvé par Santé Canada. Il s’agit d’un test plus rapide : il permet d’avoir le résultat (positif ou négatif) en 30 minutes. Actuellement, les résultats des tests sont obtenus en plusieurs jours (trois ou quatre) généralement.

Ce test a été créé par une entreprise canadienne, Spartan Bioscience. Le Québec en a commandé 200 000. Il devrait les recevoir à la fin du mois de mai. 

C’est un test portatif (que l’on peut transporter) : il est de la taille d’une tasse. Il n’a pas besoin d’être envoyé dans un laboratoire pour avoir le résultat. Aujourd’hui, c’est un passage obligé. Le nouveau test pourra donc être utilisé par du personnel non soignant, par exemple dans les aéroports.

De l’aide pour les communautés du Nord

Le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut recevront 130 millions de dollars. Cette somme a été annoncée aujourd’hui par le gouvernement fédéral. Elle permettra d’aider les communautés du nord du Canada pour leurs soins de santé, l’alimentation et l’économie en général.

Les communautés du nord sont situées dans des régions isolées. Elles dépendent de l’extérieur pour obtenir la nourriture, le matériel de santé et les produits de base pour vivre. Tout est acheminé par avion principalement. Étant donné la situation actuelle, le gouvernement veut éviter des pénuries (manques), d’où cette aide.

À ce jour, on compte huit cas de COVID-19 au Yukon et cinq aux Territoires du Nord-Ouest. Aucun n’a été encore détecté au Nunavut.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte près de 27 000 personnes infectées par le coronavirus, dont 14 248 au Québec. Jusqu’à maintenant, 924 malades sont morts dans le pays, dont 435 au Québec. Dans le monde, plus de 1,9 million de personnes ont été atteintes et plus de 123 300 sont mortes.


Comment ça se passe ailleurs ?

Confinement prolongé pour la France

Le président français l’a annoncé hier soir : la France restera confinée jusqu’au 11 mai. Après cette date, Emmanuel Macron souhaite le déconfinement progressif du pays. Les garderies et les établissements scolaires pourront rouvrir peu à peu. Certaines professions pourront aussi reprendre leur activité. Les règles de protection devront tout de même continuer à être respectées.

Par contre, les universités, les bars et les restaurants resteront fermés. Les festivals et les grands rassemblements n’auront pas lieu avant la mi-juillet. Les frontières hors de l’Europe restent aussi fermées jusqu’à nouvel ordre. Ça fait maintenant un mois que les Français sont confinés. 

À ce jour, la France compte plus de 143 300 cas de coronavirus et au moins 15 700 personnes sont décédées.

Les élèves danois retournent à l’école

Après un mois de confinement, le Danemark rouvre les garderies et les écoles primaires dès demain. Le pays souhaite relancer petit à petit l’économie. La réouverture des  établissements scolaires permettra aux parents de retourner au travail.

Le gouvernement a quand même mis en place des mesures particulières pour continuer d’éviter la propagation (diffusion) du virus. Les cours auront lieu à l’extérieur autant que possible. La distanciation sociale sera garantie dans les salles de classe. Les élèves ou le personnel malades devront rester chez eux. 

Cette décision ne plaît pas à tout le monde. Certains parents pensent que la réouverture des écoles pourrait être dangereuse pour la santé de leurs enfants et préféreraient qu’elles restent fermées. La Norvège, elle aussi, souhaite rouvrir les garderies et les écoles primaires dans les deux prochaines semaines.  

À ce jour, le Danemark compte plus de 6 300 cas de coronavirus et 285 personnes en sont mortes.


Un jour, un chiffre

1, 1 million

C’est le nombre de masques que le gouvernement fédéral a reçu. Ces masques vont être distribués aux provinces et aux territoires du Canada. Ce sont des masques N95. Ils sont utilisés par les professionnels de santé pour se protéger des gouttelettes et donc de la transmission du coronavirus.

La question du jour

Pourquoi faut-il se tenir à distance des autres personnes ?

La COVID-19 est une maladie contagieuse. Elle se transmet facilement entre les individus. Tout le monde peut donc l’attraper

Certaines personnes l’ont sans présenter de symptômes. On dit alors qu’elles sont asymptomatiques. C’est souvent le cas des enfants.

C’est donc difficile de savoir vraiment qui a la COVID-19 et qui ne l’a pas, sauf en faisant des tests. Dans 80 à 85% des cas, la maladie n’est pas grave et les malades vont en guérir rapidement. C’est le cas des enfants et des jeunes adultes la plupart du temps.

D’autres personnes réagissent moins bien au virus. Un malade sur 5 doit être hospitalisé. En luttant, leur organisme développe des complications. Les individus les plus à risque sont les personnes âgées (plus de 70 ans), celles qui souffrent déjà de problèmes cardiaques (du cœur) ou pulmonaires (des poumons) et celles qui ont des maladies chroniques (qui reviennent souvent) ou dont le système immunitaire (qui défend l’organisme) est fragile.

→ Et toi, as-tu une question à nous poser ?
Si oui, écris-nous sur info@lecurieux.info. On y répondra dans nos prochains articles !

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux télécharger gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Léa Villalba

Laisser un commentaire