Ralentissement de l’épidémie au Québec

Ralentissement de l’épidémie au Québec

Pendant ces journées d’isolement forcé, retrouvez les dernières nouvelles sur le front de la Covid-19, ici et ailleurs.

Les nouvelles du jour

La prudence reste de mise au Canada

La frontière entre le Canada et les États-Unis restera fermée jusqu’au 21 juin, soit un mois de plus que prévu. La prolongation de cette fermeture se fait pour protéger les citoyens, car les États-Unis restent très touchés par la COVID-19. Seuls les déplacements essentiels restent autorisés. 

En Ontario, le gouvernement a annoncé aujourd’hui que l’école ne reprendrait pas avant septembre. Il avait prévu le retour des élèves en classe, mais avait reporté plusieurs fois la date de rentrée. 

Pourtant, dans cette province aussi, le bilan de l’épidémie est meilleur depuis plusieurs jours. Mais la peur d’une deuxième vague si la réouverture de la société est trop rapide rend le gouvernement provincial prudent. Les commerces ont tout de même commencé à rouvrir hier.

La situation s’améliore au Québec

L’épidémie semble ralentir doucement. Le nombre de contaminations et de décès augmente moins rapidement ces derniers jours. En 24h, 570 nouvelles infections ont été comptabilisées. C’est le chiffre quotidien le plus bas depuis le 11 avril. Cinquante et une personnes sont mortes entre lundi et mardi. C’était une centaine chaque jour la semaine dernière.

Cette amélioration de la situation a permis au gouvernement de maintenir le début du déconfinement prévu à Montréal. À partir du 25 mai, les commerces avec une porte extérieure pourront rouvrir à Montréal. Ils pourront également de nouveau être ouverts le dimanche, partout au Québec.

Les règles sanitaires devront continuer à être respectées pour éviter qu’une deuxième vague d’infection se propage.

Le bilan du jour

Aujourd’hui, le Canada compte 79 071 personnes infectées par le coronavirus, dont 44 197 au Québec. Jusqu’à maintenant, 5996 malades sont morts dans le pays, dont 3647 au Québec. Dans le monde, plus de 4,8 millions de personnes ont été atteintes et plus de 319 200 sont mortes.


Au temps de la COVID-19…

Transformer les villes

Les mesures sanitaires imposées à cause de la pandémie poussent les villes à se transformer. 

Par exemple, les villes de Montréal et de New York, aux États-Unis, prévoient de fermer certaines rues aux voitures. Cela permettra aux piétons d’avoir plus de place pour circuler tout en respectant le deux mètres de distance entre eux. Paris, la capitale française, réaménage aussi certains espaces : 50 km de rue seront réservés aux vélos. 

Certaines villes installent des aménagements modulables (modifiables). À Bogotá, la capitale de la Colombie, en Amérique du Sud, 117 km de pistes cyclables temporaires ont été mises en place. Selon la situation, elle pourra choisir le nombre de kilomètres dédiés aux vélos.  

À Vilnius, en Lituanie, en Europe de l’Est, le gouvernement permet désormais aux restaurants et aux bars de s’installer gratuitement sur la voie publique. Cela permet de garantir la distanciation sociale entre les clients sur les terrasses. Pour cette même raison, Montréal prévoit d’élargir certains trottoirs.

Comment ça se passe ailleurs ?

Le Brésil, 3e pays le plus touché au monde

Le Brésil compte aujourd’hui plus de 261 700 personnes contaminées par le nouveau coronavirus. En trois jours seulement, le pays a dépassé la France, l’Italie et l’Espagne. Il est maintenant derrière les États-Unis et la Russie dans la liste des pays contaminés. 

En à peine 24h, 13 140 nouveaux cas et 674 nouveaux décès ont été annoncés. Mais le pays fait encore peu de tests. Certains scientifiques pensent donc que le bilan pourrait être jusqu’à 15 fois plus élevé

Les désaccords entre le président et ses ministres de la santé successifs n’aident pas le pays à stabiliser la situation. Le tout nouveau ministre de la Santé, Nelson Teich, a démissionné vendredi, quatre semaines seulement après avoir été nommé à ce poste. 

Il était en désaccord avec le président Jair Bolsonaro sur la stratégie de lutte contre l’épidémie. Le président voulait utiliser la chloroquine, un traitement critiqué dans le monde. Il peut entraîner des effets secondaires graves et son efficacité contre le coronavirus n’a pas été prouvée


Un jour, un chiffre

3,2 milliards

C’est le nombre d’heures que les joueurs de jeux de vidéo ont passé sur le jeu Fortnite au mois d’avril. 

Pendant le confinement, les amateurs ont passé beaucoup de temps sur leurs consoles. La plateforme de streaming de jeux vidéo Twitch a aussi profité de la COVID-19. Les joueurs y ont passé 1,7 milliard d’heures en avril.

Les dépenses en jeux vidéo ont atteint un record en mars, à 10 milliards de dollars dans le monde. Le jeu de tir multijoueurs Fornite a dépassé les 350 millions de joueurs début mai. Pour sa part, le jeu Minecraft compte désormais 126 millions de joueurs chaque mois. Une version gratuite plus éducative, faite pour enfants, a été lancée à la fin du mois de mars. Elle a été téléchargée plus de 50 millions de fois.

La question du jour

Pourquoi peut-on rester à la maison avec notre famille mais pas s’approcher des autres personnes ?

Le virus est contagieux. Cela veut dire qu’il se transmet facilement entre les personnes. Le gouvernement a décidé de placer la population en confinement pour limiter la propagation de l’épidémie. En réduisant les contacts entre les habitants, le risque d’attraper le virus diminue.

Mais il n’est pas possible de faire vivre séparément les membres d’une famille qui vivent sous le même toit. De plus, s’ils restent ensemble et ne voient pas d’autres personnes, ils ne risquent pas de se transmettre le virus.

→ Et toi, as-tu une question à nous poser ?
Si oui, écris-nous sur info@lecurieux.info. On y répondra dans nos prochains articles !

Pour en savoir plus sur la COVID-19, tu peux télécharger gratuitement notre dossier : en français, ICI, en anglais, ICI et en espagnol, ICI.

Lis aussi nos toute nouvelles fiches pour faire le tour d’une question d’actualité en un clin d’oeil ! Comment gérer son stress ? : ICI ; Pourquoi le chômage augmente-t-il ? : ICI

Textes : Léa Villalba
Visuel de la rubrique : Amélie Bérubé

Merci à The Noun Project pour les illustrations.

Léa Villalba

    Leave a Reply

    Abonnez vos élèves et vos enfants !Accès à plus de 80 publications (pour les abonnements école et individuels d'un an)
    Je veux plus d'informations !